Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

            Berezina quand tu nous tiens...pourquoi cette déroute. Newzorro tente une analyse en revenant sur un principe fondamental de la réussite sportive: l'esprit d'équipe. Après tout, c'est peut être ça l'explication du fiasco.

 

Ce qui est primordial quand tu souhaites performer en sport c'est de sentir que tu appartiens à une équipe. D'être membre de quelque chose de plus grand et de plus fort que toi pour pouvoir être tiré vers le haut.

Moi j'avais rejoint le groupe des escrimeurs, une caste à part. Mais attention, ce n'est pas parce que tu fais partie d'un groupe que ce groupe-là est une équipe. Il n'y a qu'à regarder une colonie de vacances dans un bus en Afrique du Sud pour voir qu'il y a toujours des clans. Certains gars montent à l'avant, d'autres montent à l'arrière et parfois même un grand dadais descend du bus pour lire une poésie parce que les garnements ne savent pas lire!

Heureusement, chez les aristos de la liquette blanche, bref chez les escrimeurs pour ceux qui n'aiment pas les périphrases, on a ce qui se fait de mieux parmi les intellectuels du Team Building. Rien n'est laissé au hasard, tout est réfléchi, pesé, analysé pour parvenir à ce fameux esprit d'équipe tant recherché.

Alors, quand on m'a dit de préparer mes sacs pour aller faire mon premier stage en Équipe de France, j'y suis parti plein d'espoir mais j'ai aussi emmené une bonne dose d'inquiétude.

Forcément...j'allais rejoindre les cadors de l'escrime Française. Moi le petit jeunot j'allais devoir me mesurer à ces grands champions! Risqué le séjour! En gros c'est comme si tu lâches un jeune chien un peu benêt au milieu du chenil... . Il n'y à qu'à voir comment ils se reniflent le cul pour différencier les dominants des malheureux qui vont se faire bouffer pour imaginer le pire. En équipe de France c'est pareil...si ça sent la rose tu te fais bouffer et si ça sent la testostérone t'as une petite chance de survie temporaire.

De toute façon j'aurais aurais dû me méfier...rien qu'à la destination j'aurais pu voir le danger! Partir à Dax quinze jours en cure thermale, au paradis des vieux en peignoir blanc, ça laisse quand même planer quelques incertitudes. Pourtant, en cure à Dax, il ne peut pas t'arriver grand-chose. A part perdre un bigoudi dans le bain de boue ou perdre au rami, tu ne risques pas beaucoup plus. C'est super "safe"! Les centres de thermalisme locaux ont même prévu un dispositif de sécurité spécial au cas où Alzheimer se pointerait en même temps qu'une mamie et son yorkshire: après un quart d'heure de dépassement de temps dans la baignoire à bulle, elle se vide. La baignoire...pas la mamie. Non la mamie fait plutôt dans la boue, c'est plus discret, ça se confond bien! Après ça, une bonne douche à l'essence de térébenthine et tu peux retourner faire un bridge ni vu ni connu, de toute façon tout le monde sent le Saint Marc ménage au pin des landes.

Moi ce qui m'a quand même pas mal perturbé dès le départ c'est le régime spécial que tout le monde doit se taper parce que les deux grands cadors de la troupe sont revenus du stage précédent avec quelques kilos en trop! Quand personnellement tu culmine à 7% de masse grasse c'est injuste mais tu n'as pas le droit de moufeter. Si tu tentes une simili-rébellion tu te fais liquider ton assiette par les gros dès que le coach a tourné le dos. C'est vite fait...piller un plat à moitié rempli par un médaillon de veau gros comme la médaille de ma naissance et des carottes vichy bouillies dans de la Contrex...ça se vide en 2 secondes!

Heureusement, au milieu du stage on nous a annoncé qu'il y aurait une grande réception avec buffet à volonté. Ça m'a tout de suite redonné le moral! Au programme de la réception un superbe lever de rideau: "démonstration d'escrime par l'équipe de France d’Épée" dans le hall majestueux du plus bel hôtel de la ville.

Pour votre bonne information, démonstration d'escrime ça veut dire que les jeunes se font massacrer par les cadors sans broncher. Pas le droit de moufeter. Tu es là pour que le dieu vivant flambe devant les yeux somnolents des papis et des mamies. Tu te fais allumer comme un sapin de noël et si tu es sage, une fois que le cador à fini de faire le beau tu as le droit de lui mettre une petite touche timide...limite en t'excusant d'avoir eu de la chance sur le coup. Du bon esprit d'équipe en somme.

Le souci, c'est que je n'ai pris connaissance du le règlement qu'après...une fois que j'ai eu fini de plomber le champion en lui infligeant une défaite douloureuse! 10 touches à 3 c'est moche! Désolé mais j'étais pressé d'aller bouffer. ça ne se commande pas!

A la première touche, il a tiqué... . En revanche la mayonnaise a vite tournée quand, en pleine confiance, il s'est fendu d'une superbe attaque très artistique et visuellement somptueuse. Il était encore en l'air certain d'entendre sous peu les exclamations du public ravi par tant de beauté quand il s'est fait chopper en plein vol par mon épée. J'ai raté le pied et j'ai attrapé sa cheville plein fer! Les mamies qui étaient encore réveillées ont adoré, lui et ses ligaments beaucoup moins.

La suite ne fut que la lente agonie d'un champion jadis au firmament mais devenu soudainement un simple boiteux tentant par tous les moyens de continuer de flamber face à un doberman affamé. Pas simple!

J'ai pris un savon, en plus du Saint-Marc, et la cohésion s'est liquéfiée. On ne ridiculise pas le leader devant les mamies, ça ne se fait pas, ce n'est pas bon pour l'esprit d'équipe.

Du coup, pour la fin du stage j'ai été mis au placard. Fini le bain à bulle, fini la boue et tout le tralala, plus rien. J'avais juste droit au massage sous l'eau tiède-froide. Si on peut appeler ça un massage. Evidemment, quand tu te présentes devant un matelas mouillé avec une douche qui coule comme à la maison quand le joint du robinet est cassé, tu sens tout de suite que la torture est proche. Ensuite, quand tu es accueilli à bras ouverts par une sorte de kinésithérapeute qui paraît plus spécialisé dans la mise en plis et la discussion sur les saisons et la jeunesse qui foutent le camp, tu ne sent pas la bonne affaire. Tu vois bien que le massage va déraper sur de la papouille, sur de l'effleurement cutané pour mamie en manque de conversation. Erreur...c'était le top! ça a commencé par un accueil jovial:

Le Kiné: «ah! L’équipe de France, c'est bien de venir me voir. Vous savez j'en ai massé des champions. Tiens, pas plus tard que le mois dernier j'ai un joueur de rugby qui est venu spécialement me voir. Un bon, je ne peux pas dire son nom parce qu'il tient à garder le secret mais c'est un bon! Je l'ai remis d'aplomb en moins de deux!».

C'est vrai que d'emblée ça rassure. Tu es même à deux doigts de penser que tu vas pouvoir te réhabiliter aux yeux du grand escrimeur dont tu a massacré l'aura et la cheville. Tu vas pouvoir lui refiler le secret, lui dire que tu as trouvé un kiné génial, un masseur de stars, et que tu es prêt à lui laisser ta place pour son bien être de champion. C'est ça l'esprit d'équipe.

Une fois sa belle mise en confiance effectuée, le kiné des stars m'a alors demandé où j'avais mal. Je lui ai dit que j'avais les mollets un peu durs. Il s'est tout de suite employé à me décontracter tout ça...j'ai eu droit à 30 minutes de massage des lobes d'oreilles. 15 minutes de chaque côté !

Finalement j'ai décidé de ne pas en parler au grand leader spirituel de l'équipe...ce n'était pas le moment de faire du mauvais esprit !

 

En 2012, on devrait peut être leur en toucher deux mots. 

 

 

Newzorro

Tag(s) : #Newzorro aux JO

Partager cet article

Repost 0