Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

129316-menottes

 

C'est un nouveau drame de la vie quotidienne des français qui vient de se jouer sous nos yeux ébahis ce lundi 24 juin 2013. Bernard Tapie, convoqué par les poulets dans le cadre de l'arbitrage qui lui a permis de se refaire les burnes en or 24 carats, a été placé en garde à vue.

Même pas mal le Nanard...si, si, il l'a confirmé hier: « j'en ai rien à foutre ». Que les flics se tiennent à carreau Nanard n'a pas du tout peur de la fouille rectale. Ils auront beau fouiller dans les angles, Bernard ne sentira rien.


 

C'est vrai que coté garde à vue, il maîtrise plutôt bien. Déjà il parle le patois...c'est un sérieux avantage. D'un côté les condés lui doivent déférence et politesse alors que Nanard va leur jouer les Tontons Flingueurs, Le cri du cormoran le soir au dessus des jonques ou bien Cause toujours tu m'interesses. Ça va faire des étincelles c'est sûr. Ça va envoyer de la maxime à Nanard, générer du nervous breakdoune, du nerf tendu façon string ficelle brésilien.

 

 

Tenez, tentons sans trop forcer d'imaginer le deuxième jour de garde à vue...

 

7h du matin...il fait frais dans les geôles de la brigade financière. Bernard tapie marmonne devant les cours de la bourse défilant sur BFM TV grâce à la petite télé qu'un gardien sympathisant de l'OM lui a fourni en douce. Le cours du café est à la baisse...mauvais présage qui lui fait remonter le taux de testostérone d'un cran. Il a la tête des lendemains de défaite contre le PSG. Un flic de la brigade financière se pointe devant les barreaux pour le faire monter à l'interrogatoire.

« Monsieur Tapie, veuillez vous approcher de la porte et montrer vos mains s'il vous plaît » lui lance le flic droit dans les oreilles.

La réplique ne se fait pas attendre : « attend gamin...détend-toi, met du mou dans la gâchette sinon on va pas être copains...on va tranquillement attendre le cours du dollars, j'ai mis 20 plaques sur la baisse...mes mains tu les verras quand j'aurai fini de me gratter les burnes et que l'oseille chantera Avé maria dans mon larfeuille».

Ambiance tendue. Les hormones sont de sortie.

 

15 minutes plus tard, Nanard est devant le bureau de l’inspecteur principal. Il est toujours en train de se gratter les partie génitales. Une preuve supplémentaire de son implication dans l'escroquerie en bandaison organisée et le braquemart intempestif.

Nanard est furieux : « tes questions je m'en badigeonne l'oignon avec un coton tige...tu peux m'asperger les burnes au vitriol et me les épiler à la pince monseigneur que t'auras pas un mot » lance t-il au flic qui tentait une première approche psychologiquement judicieuse.


« Monsieur Tapie je vous demande de garder un langage correct...à défaut j'ajouterai un outrage à agent dans l'exercice de ses fonctions »


Tapie : « vas y gamin, fais toi plaisir...tu me fais pas peur avec tes moustaches à la Freddy Mercury...ça me rappelle les avant matchs OM-Milan quand Sylvio tentait de nous refiler de la brésilienne aguicheuse avec le persil qui dépasse du string panthère...t'as pas connu Sylvio...un cador le gars, le meilleur des meilleurs pour endormir un arbitre la veille au soir et lui refiler les photos des agapes le glaive au vent le lendemain avant le match. Un cador j'te dis, pas comme toi gamin. T'as fait quoi dans ta vie pour atterrir ici ? T'as arrêté en CE2? t'as triché en cours de musique? »


Le flic : « Monsieur Tapie...pour la dernière fois je v.... »


« C'est bon Derrick, j'arrête, t’énerve pas...va pas te faire un ulcère au cerveau...tes chicots de lapin de garenne te serviront plus à rien après. Vas-y envoie la sentence, balance ton meilleur coup, fais moi ton Pipo Inzaghi des surfaces de réparation...j't'attend... »


Le flic (passablement désarçonné) : « nous allons faire une confrontation cet après midi entre vous, madame Lagarde et monsieur Guéant ».


Tapie : « c'est ça ton péno mon garçon...!? Tu crois faire peur à qui avec ton sac de billes, t'as même pas un calot dans ta sacoche à burnes et tu veux que je me mette à claquer des valseuses? Tu connais Francis la main froide ? Ça c'est du lourd, c'est pas de la fiote de commissariat avec les doigts coincés entre la barre d'espace et le Ctrl Alt Sup...Francis il avait le doigt raide sur la détente du Beretta, il avait le silencieux fumant et la culasse mobile...les gars comme toi il les envoyait au terminus des prétentieux entre deux Ricard.


Le Flic : « justement parlons de Monsieur Richard, le patron d'Orange, il nous a confirmé que vous vous étiez rendu à une réunion à l'Elysée dans laquelle M. Guéant était présent ainsi que... »


«Là j't'arrête tout de suite Freddy...Richard c'est un cave. C'est moi qui l'ai fait mettre chez Orange. J'avais un forfait illimité et qu'à cause des suicides je commençais à manquer de réseau quand j'allais me dorer la rondelle aux Bahamas...un cave j'te dis...pas fiable...vous avez dû lui faire croire que vous alliez le travailler en férocité, lui fouiller l'arrière train façon archéologie, et il a paniqué, trop tendre...c'est pas joli de s'attaquer aux impubères»


Le flic : « Madame Lagarde nous a dit que si c'était à refaire elle ne referait pas l'arbitrage... »


« Ben voyons...la ballerine elle a passé trop de temps avec les guiboles en l'air et le museau dans le chlore...elle déraille du bulbe...elle a le neurone d'un nénuphar et la cuisse libertine...t'as vu la lettre qu'elle a fait à Sarko ? C'est pas un courrier...c'est une poésie sado-maso pour ballerine fétichiste de la talonnette qui veut se faire punir par un nain de jardin. Tu vas voir que ça va énerver la Carla...elle va te lui pondre une chanson et en deux miaulements et trois accords à la Barbelivien...elle va te lui dégommer le brushing façon karcher. Résultat, après le « Pingouin » on va devoir se tartiner le tympan avec « la cigogne »...tu vas voir tu vas aimer Freddy, c'est pour toi ces chansons...avec tes airs de piaf affolé ça va te faire chanter le haricot, ça va te réveiller l'oisillon! ».


Le flic: "Monsieur Tapie je noterai sur le PV que vous n'avez pas été coopératif avec les forces de l'ordre...le juge en tiendra certainement compte...!"


"C'est ça...va y colombo...dis lui aussi que moi les tourmenteurs d'anciens j'les étrille, j'les pilonne, j'les émascule...j'leur réduit la tête! Quand t'as pas la puissance de feu d'un croiseur ou des flingues de concours tu joues pas avec Nanard. Tu ranges ton pistolet à eau sinon j't'envoie te faire défriser la moustache au brutal chez Lulu la Nantaise"

 

48 heures de garde à vue plus tard, les flics vont certainement relâcher Bernard Tapie. Ils vont passer à celle de Guéant. Ça va être plus simple, plus relax...à part pour la peinture le gars n'a aucune conversation...

 

 

Newzorro

Vous voulez savoir ce que s'est dit la bande organisée. Cliquez sur le lien ci-dessous:

Carton plein !


Tag(s) : #ça pique !

Partager cet article

Repost 0