Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l-homme-invisible-serietv-2385.jpg

 

A l'heure où les femmes de New York sont autorisées à se mettre seins nus en public, la France adopte à son tour un dispositif tout aussi impudique. Cela concerne nos élus.

La loi sur la "transparence" devrait bientôt voir le jour...enfin!

Ceci dit, « voir » est un bien grand mot, ne pas voir serait plus adapté. La transparence a ses petites limites...Que les pudiques se rassurent, nos élus ne vont rien dévoiler du tout publiquement...ils devront simplement déclarer sur l'honneur leurs patrimoines.

Dans une grande catharsis, la main sur le cœur et l'oeil larmoyant, ils vont nous refaire le coup de « je n'ai rien mais je dis tout ». Nous voilà rassurés. Nous esquiverons donc l'effeuillage public, la mise à nue des parties intimes et la fuite des bourses... 

 

Pour les plus vicieux d'entre nous, j'entends par là ceux qui aimeraient connaître tous les dessous de nos chers hommes politiques, la solution existe. Oui, si tu souhaites savoir ce que planque ton élu derrière son slip kangourou, tu en auras le droit. Il faudra pour cela que tu te déplaces en préfecture pour consulter le sésame. Prends de la graine, tu en auras besoin....

Oui, la préfecture est un lieu étrange mais parfaitement adapté à ce type de démarche.

La preuve...

 

Mercredi 9h30 : une longue file d'attente s'étale devant la préfecture. Il pleut. Toi le citoyen curieux tu es là pour venir consulter le patrimoine de ton élu fétiche. Celui-là même que tu as vu dernièrement construire 5 rond points et 4 parkings aussi vitre qu'Hussein Bolt boucle un 100m. Tu as un doute mais tu l'aimes quand même bien ton élu. Alors tu vas à la préfecture pour en avoir le cœur net.

 

Tu passes la guérite du gardien de la paix qui te regarde comme si tu venais de braquer sa mère. Il te demande au passage : « c'est pourquoi faire ? » dans un aboiement proche de l'éternuement. Il a l'oeil vif et le képi affûté du grand chasseur de clandestins.

Tu postillonnes une explication entre deux excuses : « c'est pour venir consulter le patrimoine des élus... ». Aussitôt ta phrase terminée tu te rends compte que la matinée risque d'être longue quand il te répond : « ya pas de moines élus ici, circulez... ! ».  

La quête du Graal s'annonce semée d'embûches.


Une fois le premier filtre passé à l'aide d'une bonne dose d'explications, tu entres dans le saint des saints.

Bienvenue en préfecture. Oui, on dit « en » et non pas « à la ». « En » c'est mieux...déjà parce que tu es dedans ce qui est en soit un petit miracle et puis aussi parce qu'il te faut à peu près un "An" pour obtenir n'importe quel papier.

Tu te pointes devant la personne à l'accueil. Elle est occupée. Elle discute fiévreusement avec sa collègue de comptoir. Ça a l'air suffisamment sérieux pour que tu n'oses pas la froisser d'un ravageur : « dis-moi feignasse, quand tu auras fini de parler des soldes avec ta copine tu t’occuperas un peu des gens qui poireautent dans la file d'attente... ».

Non, tu remets ta phrase dans ta bouche et tu attends qu'elle ait terminé. L’hôtesse d’accueil de préfecture est fragile, on en a vu poser une année entière d'arrêt maladie simplement pour un café renversé sur la jupe...ce n'est pas le moment de la blesser avec des mots déplacés.

15 minutes d'attente plus tard, tu es incollable sur l'escarpin à -50%.

Elle te regarde avec l'air dédaigneux d'un milliardaire voyant débarquer un gagnant du loto à Saint-Barth.

Puis elle te lance à la volée un « Oui c'est pourquoi... » sans te regarder.

Tu lui réponds d'une voix douce pour ne pas la brusquer : « Bonjour madame, je viens pour consulter le patrimoine des élus ».

Elle : « On ne les a pas encore reçus... »

Toi (tu sens la température monter dans le moteur et le liquide de refroidissement qui vient à manquer au niveau des freins):« Mais pourtant vous devriez, ils sont tous consultables depuis la semaine dernière...la loi est formelle »

Et là elle te sort un service gagnant : « Monsieur, vous n'allez pas m'apprendre mon métier, je vous dis qu'on ne les a pas reçus...la personne qui s'en occupe est en formation... ».

Que veux tu lui répondre à la grognasse ? Impossible de lui dire :

« Mais il se forme à quoi le cave des déclarations des élus ?...il se forme à comment glander sans avoir l'impression de perdre son temps ?

Il se forme à la prise de parole en public à la machine à café ?

A la gestion du stress quand la pendule n'avance pas assez vite ?

A comment atteindre ses objectifs quand on en a pas ?

Bref, tu ne lui dis pas ça sinon c'est la taule. Le gardien à la porte d'entrée a l'habitude...il en a coffré des automobilistes exaspérés venus chercher une carte grise pour la 5ème fois et à qui il manquait encore et toujours un papier. Il en a maîtrisé des forcenés prêts à défoncer l'hygiaphone pour aller eux mêmes changer la cartouche de l'imprimante pour éviter le fameux : « l'imprimante est en panne »...oui il connaît tout ça le gars.

 

Alors, en bon citoyen, tu repars bredouille sans mot dire mais en les maudissant dans ta tête. De toute façon tu n'as pas le droit de te plaindre car toi tu as la chance d'être riche. Oui riche ! depuis hier seulement mais riche quand même... Normal à 46 piges tu gagnes plus de 5 600 euros bruts par mois avec ta femme. Indécent...affolant!

Une somme qu'en bon citoyen tu déclares rubis sur l'ongle tous les ans sans qu'aucun élu ne vienne te dire que c'est indécent de tout dévoiler...

Tu rentres alors chez toi, tu tentes d'oublier ton aventure « en préfecture », tu allumes la télé à la recherche d'un peu de réconfort et tu trouves enfin de quoi te redonner un peu d'optimisme...il était temps! On va pouvoir négocier...


 

 

Newzorro

 

Vous voulez savoir comment Marine Le Pen est tombée dans sa piscine vide, les révélations sur sa chute sont ici:

"LA CHUTE DE LA MAISON FRANCE"

 


Tag(s) : #ça pique !

Partager cet article

Repost 0