Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

18368.jpg

Nooooon....c'est pas possible...pas lui...papa Jaja !

Si, si, dopé aussi...chopé par une analyse rétroactive, par un rétropédalage sur double plateau. Gaulé par les progrès de la science 15 ans plus tard...le choc !

Le plus dur là dedans ce n'est pas l'acte lui même, non, personne n'est à l'abri d'un saut de chaine. Non le plus terrible ce sont les explications... Là on en frissonne, on a le tympan craintif et le bulbe figé.

 

C’est Richard qui a lancé la mode... Le dopage l’a chopé « à l’insu de son plein gré ». Horrible! Richard en a chialé le pauvre. Remarquez il y a de quoi. Apprendre au petit dej', entre le café et les tartines d'EPO, que l’on est positif alors que la veille encore on grimpait l’Alpe d’Huez aussi vite que la moto du cameraman, franchement il y a de quoi s’effondrer en larmes.Pour un sportif ces histoires de dopage vicelard qui t'attend au coin du bois c'est effrayant. Tout le monde flippe de se faire agresser par une capsule d'EPO, de se faire michetonner à la sournoise par une seringue d’anabolisants. Du coup le sportif craintif se met à chercher des produits dopants fourbes planqués dans les armoires à pharmacie...entre un Doliprane et de la crème pour les cors aux pieds. Forcement au bout d'un moment tu trouves...moi j’ai mis la main sur une boite terrible...pleine de petites pilules marron: les pastilles Pullmol. Si, si, c'est dopant, promis!  C’est super fourbe une pastille Pullmol. Ça ne paye pas de mine, c’est tout petit, on dirait un bonbon et pourtant si tu en prends une tu montes le Galibier en tirant la caravane du tour et Gérard Holtz sur son tricycle!  Je n'invente rien, la preuve c'est sur la liste des produits interdits.

Bref, si tu ne fais pas gaffe et que pendant la nuit tu relâches l'attention, tu peux te faire avoir. Pourquoi croyez-vous que les cyclards se lèvent la nuit pour pédaler... ? ils flippent les mecs, ils ont peur de la pastille fourbe, ils ont le stress de la seringue agile. Bon, c'est vrai que s'ils se font piquer ils sont cuits. Oui, ils n'ont aucun moyen de lutter....l'invention de l'excuse n'est pas livrée avec la dose de produit dopant. Les gars sont démunis...quand tu sors des « à l’insu de mon plein gré » ou des « je ne peux pas dire que ce soit faux, je ne peux pas dire que ce soit vrai » c'est que tu es au bout du boyau, tu roules sur la jante...

Le constat est évident...les Français ne sont pas au niveau côté excuses !

Tenez, prenez Alberto. Lui c'est du bon en explications...Le pauvre mec est peinard à table quand, pour lui faire plaisir, le cuistot lui apporte un bon steak de vache Espagnole. Bingo! Le lendemain il passait pour une vache enragée aux yeux du monde entier. Certes, il a souffert, il a été obligé de se justifier mais au bout du compte, il s’en est tiré. Il a trouvé la bonne explication: c’est pas moi c’est la vache!

Quelle conne cette vache!  Pour perdre un peu de poids et séduire les jolis taureaux de corrida elle s’était certainement mise à brouter en sudisette! Du coup elle avait des traces de plastique plein les fibres. Rien à voir avec le plastique des sacs de transfusion sanguine, non vraiment rien! Voila, ça c'est de l'excuse !

Prenons un autre cas, le cycliste Belge Franck Vandenbroucke, paix à son âme,  a tenté de se disculper en disant que le Clenbutérol que l’on avait retrouvé chez lui était destiné à son chien asthmatique. Petite précision: le Clenbutérol, c’est un médicament qui est prescrit pour les infections broncho-pulmonaires chez le cheval de course. Vandenbroucke devait certainement avoir un Lévrier... C'est plausible, après tout un chien Belge qui retrouve la frite ça pouvait paraître moins suspect qu’un coureur Belge partant tout le temps en chasse patate. On ne sait pas bien qui l'a cru mais comme souvent en vélo, les chiens aboient, la caravane du tour passe et le coureur trépasse.

Il y a aussi eu la tentative de Lashawn Meritt, un athlète américain. Suite à un contrôle Lashawn a révélé qu’il prenait des stéroïdes anabolisants pour augmenter la taille de son pénis. Bon d'accord ça faisait bizarre qu'un grand black veuille se faire passer pour un petit Japonnais...mais il y a quand même des gens qui ont gobé...pas le sexe non, l'excuse! Suivez un peu.

Enfin, il y a l’excuse médaille d'or. Là on est au sommet de l'art. Depuis Pline L'ancien on n'a toujours pas fait mieux...: «c’est pas moi c’est la faute de mon jumeau». C'est Tyler, un coureur cycliste, oui encore un! N’y voyez pas là une tentative d’acharnement envers ces sportifs émérites, je n’y suis pour rien s’ils veulent tous ressembler à des mobylettes...Bref, Tyler, qui avait des contrôles sanguins stupéfiants, a expliqué qu’il avait un jumeau mort avant la naissance et qu’il avait hérité de tous ses globules rouges. Fantastique...non mieux, Mondial!

Bref, du vélo en passant par l’escrime, la GRS, le Tarot ou le curling, il y a des pastilles fourbes qui traînent partout. Sauf en foot! Le foot c’est clean. Quand les joueurs se mettent à courir comme des dératés après une première mi-temps de percherons, c’est juste parce que dans le vestiaire l'entraîneur a su trouver les mots justes. Et puis franchement en foot pas besoin de se doper, ils ont trouvé autre chose, ils font dans le jardinage. Et un petit sac de biffetons près des rosiers, un autre sous l’olivier et en avant Guingamp! Même pas besoin de courir, le ballon rentre tout seul dans les buts. Magique !

Il n'y a qu'un sport qui est épargné...le Basket Américain, la NBA. Pas de dopage non, jamais! Pour les non sportifs je précise que la NBA c’est comme notre basket à nous mais il y a quand même quelques différences. En NBA, le joueur fait un "dunk", puis enchaîne deux pas de «funk»en mâchonnant un «chewing-gum»et en restant accroché au panier. Quand le «dunk»provient d’un «coast to coast»dans le  «money time»et qu’il finit «in your face», le public fait une «standing ovation» en lâchant un «oh yeah !» et Georges Eddy nous fait encore sa Jeanne Birkin!

Quoi qu'il en soit le basket NBA c'est clean. Pas de dopage,  pas même l’ombre d’une Pullmol. Les gars de 2mètres 10 qui cavalent comme des petits Thaïlandais tentant d’échapper à une visite ministérielle, c'est pas grâce au dopage...promis juré! Si jamais tu as l'idée de contredire ça, ils t'envoient leur nettoyeur, leur exécuteur des basses œuvres, le Boss de la NBA, David. Un petit nerveux le gars. C'est d'ailleurs le seul qui soit dopé, ça se remarque tout de suite...Il est tout petit, tout frêle et pourtant il fait la loi dans les raquettes. Il est dopé aux dollars, c'est sur !

C'est d'ailleurs dans ce seul domaine que nous les Français nous pouvons rivaliser. Oui des dopés à l'Euro tu en as plein les gardés à vue en ce moment. Vivement les explications à la sortie pour relever un peu le niveau... !


Newzorro

Apprennez pourquoi le mot "Couille" n'est plus un gros mot

cliquez sur l'image pour aller sur l'article

tarte-a-couille


Tag(s) : #ça pique !

Partager cet article

Repost 0