Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sport-serres.jpg

 

A comme Agents.

Figures incontournables du sport business qui se déplacent en Porsche proto quand ils s’occupent de joueurs de foot et « by foot » quand ils s’occupent des sports prolos.

 

B comme Blessures.

Accidents très fréquents dans le monde du sport.

Elles surviennent souvent pendant les compétitions mais peuvent aussi toucher des athlètes dans diverses situations inattendues. Exemples:

- Lionel Letizi, ex gardien de but du PSG et des bleus.

En 2002, lors d’une partie de scrabble en compagnie de ses ex-coéquipiers, Lionel s’est blessé au dos. Il a contracté une lombalgie aiguë en voulant ramasser une lettre tombée par terre.

On ne sait pas combien de points il a marqué sur ce coup là.

- Steve Marlet, ex-joueur de l’équipe de France de football.

Lors de l’Euro 2000, Steve est appelé pour la première fois en équipe de France. Pour fêter ça, il fait souvent tourner son accréditation et joue avec le cordon. Après une énième pirouette, le coin de l’accréditation lui retombe dans l’œil. Déchirure de la cornée et direction le banc des remplaçants.

Pour une fois qu’il avait tapé dans l’œil de quelqu’un !

- Rio Ferdinand, ex-joueur de foot de l’équipe d’Angleterre, défenseur puissant et grand tacleur. Rio s’est gravement blessé en regardant la télé les jambes allongées sur sa table basse. Il a eu une déchirure du ligament postérieur d’une cheville.

- Erik Jonhson, hockeyeur pro Américain.

Lors d’un stage d’avant saison, Erik fait une parie de golf avec ses camarades de l’équipe. En conduisant la petite voiturette, il se coince le pied entre la pédale d’accélérateur et la pédale de frein. Il tire comme un bœuf et se déchire deux ligaments du genou.

- Darius Vassell, joueur de foot anglais.

En 2002, Darius souffre d’une petite boursouflure de sang au gros orteil. Bien décidé à soigner cette blessure bénigne lui-même, il tente de traiter la petite boule de sang avec une perceuse. Le résultat est probant : infection et amputation d’une partie du gros orteil.

Il était pourtant réputé pour percer les défenses adverses.

- Kirk Broadfoot, défenseur des Glasgow Rangers, football.

Kirk se blesse gravement à l’œil et se brule à la joue en ouvrant la porte de son micro-onde. L’œuf qu’il tentait de faire cuire lui a explosé à la figure.

Depuis l’incident, à chaque fois qu’il croise le numéro neuf de l’équipe adverse sur la pelouse, il a les mouillettes.

- Gus Frerotte, star pro de football américain.

Gus joue pour les Washington Redskins lors d’une rencontre qui les oppose aux New York Giants. Gros match. Gus marque un touchdown, comme un essai en rugby. Il est content, très content, tellement content qu’il va exprimer sa joie en se tapant la tête contre une mousse de protection. Pas de bol, la mousse était juste une bâche qui cachait un mur en béton. Commotion cérébrale.

- Sam Torrance, grand joueur de golf Ecossais.

Sam est à l’hôtel pendant un tournoi. Durant la nuit, il se réveille en sursaut. Dans l’obscurité, il aperçoit un intrus au milieu de sa chambre. Il bondit de son lit et se jette sur le cambrioleur pour le plaquer au sol.

Un geste courageux et efficace qui lui permet de briser en mille morceaux le gros pot de fleurs qui trônait pacifiquement au milieu de la pièce et qui ressemblait vaguement à un être humain. Il se fracture le sternum.

Heureusement qu’il n’a pas attaqué l’armoire.

- Darren Barnard, joueur de foot Gallois.

Darren aime bien les animaux, il a d’ailleurs un chiot. Alors qu’il finit son petit déjeuner et s’apprête à partir pour l’entrainement, Darren glisse sur la flaque d’urine que son petit animal de compagnie vient de lui laisser sur le carrelage de la cuisine. Ligaments du genou déchirés et cinq mois d’arrêt.

Une période à mettre à profit pour sa propre rééducation ainsi que pour l’éducation son chiot. Pour lui apprendre les chiottes.

 

C comme Croisés (fragiles ligaments du sportif).

Petites parties membraneuses du genou luttant contre les irrégularités de la terre sainte.

Soumis aux fortes sollicitations et au poids du saint siège, les croisés s’entre-déchirent souvent, ce qui nécessite un passage sur la table des opérations.

Depuis la fin du XXéme siècle et l’avènement des frappes chirurgicales, les séquelles post opératoires sont moins visibles. Les longues cicatrices profondes comme des tranchées ont été remplacées de part et d’autre du genou par de petits cratères.

Malgré cela, la rééducation reste longue et aléatoire

 

D comme Dopage.

Activité illégale consistant à utiliser des potions magiques fabriquées par des druides pervers dans l’optique d’améliorer les performances.

La plus redoutable d’entre-elles a été baptisée « Pot belge » à cause de la frite qu’elle donne.

En cyclisme, le « Pot Belge » a énormément contribué à l’amélioration des performances du moteur en accélérant la vitesse des échappements.

Mais la vigilance des autorités et la recrudescence des saisies opérées par les douanes ont conduit les cyclistes à utiliser des circuits d’approvisionnement nouveaux. Les anciennes filières ont été remplacées par l’achat online sur internet, c’est ainsi qu’est apparue l’e-PO.

 

E comme Elastoplast (« Partenaire de l’effort » comme dit la pub).

Bande de douleur blanche très collante que les kinés infligent aux sportifs.

L’« Elasto » c’est le partenaire d’un effort qui se poursuit même sous la douche.

Quand il est l’heure de se séparer, les plus forts rompent le lien d’un seul coup, les indécis frappent le kiné et les chochottes pleurnichent en tirotant.

Après une pubalgie, par attachement sentimental, d’après ce qu’ils disent, beaucoup de sportifs choisissent de conserver le partenaire.

 

F comme Franchise

Terme Américain dont l’équivalent Français est un club.

Les franchises ont des noms qui représentent bien l’esprit ou l’histoire de la ville. En France c’est pareil mais en moins bien.

A chaque Franchise ricaine nous pouvons donc juxtaposer un équivalent Français :

Miami dolphins: les merlus de Lorient

Chicago Bulls : les chamois Niortais

Dallas Cowboys : les forgerons de Gueugnon

Atlanta Falcons: les aiglons Niçois ou les canaris Nantais.

Thunder d’Oklahoma : Gazélec d’Ajaccio

Detroit Lions: les lionceaux de Sochaux

Jacksonville Jaguars : les griffons du Stade Briochin

Washington Redskins : les culs rouges de Rouen

La LNF réfléchit toujours au fait d’organiser la finale de la coupe de la ligue aux USA pour exporter la force de frappe à la Française. En toute franchise ça va faire rêver les ricains.

 

G comme Golf

Sport de marche et de caddies où le prix du panier moyen n’a rien à voir avec celui de la ménagère sortant du supermarché.

Cette grande injustice crée le plus souvent de vives tensions au sein du foyer quand la ménagère se tape carrefour et compte ses sous pendant que son mari se tape un parcours et compte les coups.

Mais la situation la plus délicate reste quand même celle des maris qui se tapent des coups hors parcours…ça finit généralement par l’exclusion du club house.

 

M comme Mixte.

Le sport étant un modèle de mixité, il fait la part belle aux différents échanges entre les deux sexes. On dénombre d’ailleurs plusieurs termes sportifs utilisant le mot « mixte » dans le vocabulaire sportif.

- Zone mixte : lieu de rencontre entre les sportifs masculins et les journalistes féminines. Pour plus de rapidité et de praticité, la zone mixte est souvent placée à proximité des vestiaires qui en règle générale ne le sont pas encore.

- Double mixte : partie de tennis, de badminton ou de ping-pong, bref de sports de boules et de raquettes permettant à des sportifs masculins de faire croire aux filles qu’elles tiennent le manche.

- Selle mixte : très utile en équitation pour préserver les fesses des cavaliers masculins et féminins quand le cheval fait sa partie de jambes en l’air.

- Parcours mixte : très usité en sport automobile pour qualifier un itinéraire composé de grandes lignes droites de bitume, de parcours en foret et de petits chemins boueux. Le parcours mixte est souvent piégeux et peut se terminer en tête à queue.

 

P comme Penalty (péno).

Mot Anglais signifiant « coup de pied de réparation ».

Lorsqu’un coup de pied mal placé fait chuter un joueur, l’arbitre siffle le péno pour qu’il y ait un coup de pied bien placé en réparation du préjudice, selon la loi 14 du jeu du Talion.

Très croyants, les Italiens, pratiquent assidûment la règle 14 en faisant leur chemin de croix sur tout le terrain pour arriver en terre promise. Ils se laissent alors tomber et rampent au sol en vociférant des incantations au fossoyeur d’espoir, l’homme en noir.

Une fois le pénalty marqué, ils se signent et se jettent encore par terre, c’est un rite Italien : un rital.

 

P comme Positions.

Kamasoutra sportif.

Quasiment chaque sport dispose d’une position privilégiée :

  • La position préférentielle est très utilisée par les basketteurs. Elle consiste à se mettre dans une position confortable pour mettre la main au panier tout en laissant son vis-à vis s’agiter.

  • La pole position, qui est une spécialité des pilotes de formule 1. C’est l’art d’être le premier d’une bande d’affamés tellement pressés qu’ils sont tous garés en double file. Elle est très risquée car dès que le pilote en pole position rentre dans la première courbe, il peut se faire tamponner et finir en tête à queue.

  • La position de recherche de vitesse que les skieurs utilisent à tire larigot parce qu’ils sont toujours pressés d’aller le plus vite possible en bas des pistes noires, après avoir fait un bref passage par le tire fesse.

  • Le hors jeu de position, c’est bien entendu celle des footballeurs qui oublient toujours qu’être trop loin derrière la défense les empêche de pouvoir la mettre au fond.

  • La position du tir couché qui est la grande spécialité que les biathlètes utilisent en plein air et sur de la neige. C’est une position très risquée car le froid peut durcir les douilles et geler le canon.

  • La position de retour de service de nos tennismen qui consiste à attendre une nouvelle mise en jeu en tripotant le manche de raquette et en s’essuyant les gouttes.

  • La position en garde des escrimeurs qui précède souvent une attaque directe en marche et fente dès que le vis-à-vis baisse la garde.

     

P comme Président (de Fédération).

Stratège affable œuvrant bénévolement pour la médiatisation de son sport favori : sa réélection. Le Président est respecté car il est le seul à pouvoir tirer toutes les ficelles et parce qu’il tient les cordons de la bourse.

Il est toujours réélu par les présidents de ligues à qui il fait croire qu’ils tiennent tous la corde pour lui succéder.

 

P comme Pression

Virus ravageant le cerveau des sportifs.

La maladie se choppe dans les bars lors des troisièmes mi-temps quand on approche de trop près les demis à l’ouverture ou les deux piliers du comptoir.

Il arrive parfois que le virus fasse tourner la tête et que le sportif confonde inhibé et imbibé autant qu’il confond l’arrêt du fût avec celui de sa voisine.

Heureusement, sa blonde ou sa brune intervient alors pour le guérir en lui mettant un coup de pompe pour l’éloigner de la tireuse avant que la mousse ne déborde.

 

P comme Pressing.

Mot anglais désignant le fait d’acculer son adversaire sur ses bases pour en tirer profit.

En France, lors des matchs de football, le pressing est assez peu utilisé car le coach craint que les joueurs ne soient rapidement trop lessivés.

Toutefois, il peut arriver que l’on assiste à un bon pressing, mais il survient généralement trop tardivement : une fois que l’une des deux équipes est dans de sales draps ou bien quand le match est plié.

 

Q comme Questions (les grandes questions du sport).

La grande inconnue du sport ce sont aussi ces centaines de questions qui restent toujours sans réponses, extraits :

Pourquoi en tennis de table, le ping et le pong ne font pas le même bruit ?

Pourquoi les lanceurs de disques ne sont pas classés dans le Top 50 ?

Pourquoi les judokas ont un kimono alors que les lutteurs ont un marcel ?

Pourquoi a-t-on rajouté une jupette à la balle de badminton alors qu’on a rajouté des poils à la balle de tennis?

Pourquoi les sauteuses en hauteur ont-elles les jambes qui leur arrivent sous les aisselles ?

Pourquoi en courses à la voile on dit qu’on fait le tour du monde alors qu’en fait c’est juste le tour du pole sud ?

Pourquoi les marcheurs défilent en tortillant des fesses ?

Si on met un Esquimau dans un Canoë et un Indien dans un Kayak est-ce qu’ils arrivent quand même à avancer?

Est-ce que les joueurs de foot mettent des gros casques sur leurs oreilles pour donner l’impression qu’ils n’ont pas une grosse tête?

Pourquoi la barre transversale des buts de rugby est en bas ?

Si les beach-volleyeuses mettaient un string ficelle est-ce qu’elles sauteraient encore plus haut ?

Comment fait-on pour pratiquer un contrôle antidopage inopiné pendant le Vendée globe ?

Pourquoi il y a peu de navigateurs noirs ?

Si je fais un cent mètres dans un avion en vol, est-ce que je bats le record du monde de Bolt ?

Si on enlève la musique dans le patin à glace est-ce que les patineurs arrivent quand même à faire des sauts ?

Pourquoi en équitation, pour les épreuves de dressage, il n’y a pratiquement que des femmes alors que pour les parcours de chasse du saut d’obstacle il n’y a pratiquement que des hommes ? Est-ce que c’est simplement le reflet de la vie réelle ?

Si on met un cycliste professionnel dopé sur un vélo d’appartement est-ce qu’il arrivera quand même à avancer ?

Pourquoi les coureurs de 3 000 steeple ne courent pas aussi à Longchamp ?

Si on met un demi d’ouverture dans une mêlée fermée est-ce qu’il peut l’ouvrir ?

 

S comme Schéma tactique.

En foot, le schéma tactique est une ligne directrice dessinée sur un tableau noir rempli de ronds et de flèches.

Compte tenu de la complexité du croquis, une explication doit être donnée par le dessinateur : l’entraîneur.

A force d’entendre et de voir des schémas toujours identiques, les joueurs de foot parviennent tout de même à se souvenir des recommandations importantes. Néanmoins, dans les vestiaires, il n’est pas rare de tomber sur de petits pense bêtes dont les joueurs se servent pour boucher leurs plaies mentales :

  • schéma tactique avec un avant centre et un neuf et demi :

    Consigne du coach : le neuf et demi doit constamment tourner autour de l’avant centre

    Pense-bête du joueur : « penser à arrêter de tourner pendant la mi-temps »

  • schéma tactique avec des arrières latéraux très offensifs :

    Coach : il faut prendre le couloir en attaque

    Joueur : « ne pas prendre le couloir des vestiaires, c’est pas le bon »

  • Schéma tactique pour « jouer haut » :

    Coach : il faut tous monter d’un cran

    Joueur : « penser à dire aux copains de mettre des crampons plus longs »

  • Schéma tactique sur coup de pieds arrêtés :

    Coach : il faut couper la trajectoire au premier poteau

    Joueur : « ne pas oublier que le poteau de corner n’est pas un vrai poteau » 

  • Schéma tactique en « 4-3-3 » : 

  • Coach : Ce soir en joue en 4-3-3

  • Joueur : « Penser à dire au coach qu’on est que 10 et qu’il a du oublier quelqu’un ! »

 

S comme Sport.

Poésie physique composée par des individus souvent touchés par la grâce et parfois par le gras.

 

S comme Suisse

Petit pays d’Europe dont le drapeau national rappelle celui de la croix rouge.

C’est d’ailleurs pour cela que de nombreux tennismen vont soigner leurs comptes en banque là bas.

 

T comme Tactique.

Elément indispensable de la stratégie qui est elle-même indispensable à la victoire.

Quand un sportif n’a pas de tactique très claire, il est souvent brouillon et boit le bouillon. L’entraîneur intervient pour le remettre sur la bonne voie.

Quand quelqu’un n’a ni tactique, ni technique, ni physique, c’est qu’il a une bière dans la main et qu’il est devant sa télé. Sa femme intervient pour le remettre sur la bonne chaine.

Dans les deux cas il faut faire semblant d’obéir. C’est la bonne tactique.

 

T comme Tirs

Dans le sport ça tire beaucoup et dans tous les sens du terme.

En football, on tire souvent au but avec ses pieds.

Si le joueur tire ailleurs, c’est qu’il tire aux putes pour prendre son pied. Pour certains joueurs c’est devenu un vrai but.

 

V comme VIP.

Etre humain déguisé en supporter parce qu’il a une écharpe et qu’il faut supporter pendant tout un match.

Le VIP ne va pas à la buvette, il boit une coupe. Il ne va pas en tribune populaires, il va en loge. Il ne va pas aux toilettes, il va aux espaces détente. Il ne va pas non plus supporter, il dit qu’il va serrer des louches.

Quand le VIP n’est pas au stade, qu’il passe la nuit dans l’espace détente et qu’il a l’air louche après plusieurs coupes, c’est parce que c’est un joueur de foot et qu’il est en boite de nuit au VIP Room.

Dans les deux cas c’est difficile à supporter.

 

Z comme Zahia

Meneuse de nœuds de l’équipe de France de Foot. Ses dribbles chaloupés, ses enchainements de passes et son jeu de tête l’ont rendue célèbre dans la France entière.

L’hiver, le toucher de balle de Zahia peut être admiré au Zaman Café, un restaurant branché accueillant des footballeurs spécialisés dans les coups pas francs.

L’été, Zahia peut être approchée du coté de Saint-Tropez ou elle fait admirer ses louches et ses passements de jambes.

Si vous la croisez évitez qu’elle vous fasse aussi admirer ses fameuses ailes de pigeon !

Newzorro

 

Tag(s) : #ça pique !

Partager cet article

Repost 0